Histoire écrite avec un robot 1: Guilhem le Chevalier


Sujet: je m’associe au programme AI Dungeon pour écrire une histoire qui tient la route. Dans ce premier essai, j’incarne Guilhem, le chevalier qui combat un dragon. Mais la bête est coriace!

Date: Juin 2020


Laissez-moi vous partager mon plus grand secret: j’aime beaucoup écrire. Mais plus encore: je suis un flemmard de première classe!

Mon rêve est d’avoir un algorithme qui combinerait la puissance du Machine Learning et du big data pour écrire des histoires à ma place. Imaginez le temps qu’on pourrait gagner avec une telle technologie.

Les amis, bienvenue en 2020. Grâce à AI Dungeon, c’est maintenant possible!

Comment cela fonctionne? L’utilisateur commence par choisir un cadre et un personnage, puis le programme lui donne la situation de départ. A partir de là, l’utilisateur entre des phrases, n’importe lesquelles, et l’ordinateur se débrouille pour écrire la suite. Comme vous vous en doutez, les possibilités sont infinies.

Dans cette série d’articles, j’écrirai des histoires dans différents cadres dans le but d’explorer cette technologie en profondeur. J’ai mis ici le texte original en anglais, ainsi que la version française obtenue par Google Traduction, pour rester dans le thème.

> Les titres en bleu viennent de mes propres commandes, ils sont la voix de l’humain dans l’histoire.

Les phrases en italique sont écrites par des machines.

Pour la première histoire, j’incarne un chevalier dans un cadre de fantasy. L’IA m’a placé directement face au dragon à abattre, ainsi le combat peut commencer sans attendre.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que lorsqu’une IA a décidé de vous tuer, elle le fera jusqu’au bout!



Première conclusion

Je suis bluffé, sincèrement. Malgré quelques incohérences comme un mur sortit de nulle part, l’algorithme fait preuve de déductions logiques. Par exemple, lorsque l’épée tombe au sol, il précise que le personnage le ramasse avant d’attaquer à nouveau. Et la mention de David et Goliath m’a pris par surprise!

Comme le dragon paraissait plus faible que moi au départ, j’ai baissé ma garde et manqué d’agressivité dans mes mouvements. Si le personnage parle, le dragon l’attaque. Malgré l’usage de potions de soins, j’ai fini déchiqueté à de nombreuses reprises. L’histoire se termine sur une note tragique, la mort de Guilhem le chevalier: on ne peut pas gagner à tous les coups!


Mais je me suis demandé: et si au lieu d’abandonner, je continuais à pousser le combat dans une direction plus… héroïque?

Fin alternative


Visiblement, appeler à l’aide n’a pas suffit à sauver ce pauvre Guilhem, même lorsque j’ai artificiellement introduit un aigle géant dans une subtile référence à Tolkien.

l'Aigle attaque le dragon et échoue - plume synthétique
Je sais: c’est un pygargue, mais ça passe.

Mais, loin d’abandonner, je décide d’étendre mon arsenal. C’est pas parce qu’on est réduit en cendres qu’on n’a plus d’atouts dans sa manche!



Bon, enfin quelque chose qui fonctionne. Je demande une arme secrète et il me donne une arbalète à répétitions. Bon, il m’a quand même cassé le bras…

A ce stade de l’histoire, j’ai plus de côtes, plus de tête et je suis réduis en cendres, MAIS JE TIENS!

Il est temps de se mettre à l’abri.



Mais attendez… même mort il me tue, c’est pas possible! Qui a écrit cet algorithme de psychopathe ?!

Il est temps d’appliquer la tactique de fuite #76: devenir invisible et se barrer!



L’algorithme se débrouille bien. Il a remplacé la forêt par une grotte, mais tient compte de mon bras cassé et de son effet sur ma fuite. C’est impressionnant!

Le dragon increvable contre Guilhem le chevalier, Plume synthétique

Désireux de finir l’histoire, je décide de réfléchir à ma vie.



Une IA associe comptable et pistolero

Apparemment, l’IA et moi n’avons pas la même définition du mot “Comptable”…

Qu’à cela ne tienne, le dragon mort avait besoin d’un décès supplémentaire. Content du résultat, je décide de m’acharner un peu.



Tout s’explique! La brûlure que je ressentait jusque-là, ce n’était pas le cri d’agonie de mes organes internes en grillade, mais juste une petite faim. Quel soulagement!

Guilhem le chevalier, histoire écrite avec un robot écrivain - plume synthétique.

C’était donc une première expérience intéressante (et un peu traumatisante) dans le cadre de Fantasy. Ne manquez par le prochain, qui prendra le cadre Mystery (histoire d’enquête).

Comme ce programme est récent (un an à peine), je serai curieux de voir comment il évolue au cours de la prochaine décennie. A l’heure où les algorithmes peuvent faire preuve de créativité pour pas cher, la profession d’écrivain risque-t-elle de s’en trouver changée pour de bon? L’avenir nous le dira.

Liens de partage

0 Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Milgram le détective - Histoire écrite avec un robot - Plume Synthétique - […] les douloureuses aventures de Guilhem le chevalier, plongeons-nous dans un cadre plus moderne. Que vaut cette nouvelle écrite en…

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code