Taleb l’Enragé 2: Souvenirs


Sujet: Souvenirs de Taleb l’Enragé. Ceci est la seconde partie de ses aventures (retrouvez la partie 1 ici). Une série de récits reviennent sur des événements clés de sa jeunesse, de sa première rencontre avec sa bande de brigands jusqu’au violent massacre qui le propulsa sur le chemin de la rédemption.

Date: Avril 2019


La rencontre avec Harujdin

En proie à une de ses crises, le jeune Taleb avait collé un pain à un ancien de la tribu cette nuit-là. Fatigué d’entendre leurs désapprobations et pris d’une soudaine envie de solitude, le jeune combattant alla marcher dans les dunes. On lui demandait de se calmer, quoi qu’il fasse. C’était si frustrant.

C’est alors qu’il remarqua deux yeux qui le fixaient dans l’obscurité. Ils marquaient la silhouette d’une créature immense. Se sentant en rogne et pas d’humeur à se laisser intimider, le jeune Taleb toisa la créature du regard l’arme à la main. Il était prêt à bondir vers le danger. Le sable commençait à tourbillonner autour de lui tel un être éthéré qui l’enveloppait d’une aura protectrice.

Mais la créature n’était pas seule. A mesure que ses yeux s’habituaient à la faible lueur des étoiles, Taleb remarqua quelqu’un qui la chevauchait, une figure imposante qui semblait le fixer avec intensité.

La rencontre ne dura que quelques secondes, après lesquelles l’inconnu disparut dans la nuit.

Quelques jours plus tard, alors que la tribu progressait dans le désert, Taleb était en reconnaissance à l’avant du cortège. Il fut approché par un homme en armure, visiblement seul, qui marchait dans les dunes de manière presque surnaturelle. Taleb sut exactement de qui il s’agissait : la silhouette de l’autre nuit. Cette fois-ci, l’inconnu lui adressa la parole, se disant impressionné par sa maîtrise de ses pouvoirs de lignée. Il se présenta comme le chef d’une bande d’aventuriers et l’invita à le rejoindre. Le jeune Taleb se montra hésitant, aussi l’homme lui dit de prendre sa décision lorsque la tribu rejoindrait la prochaine ville, et disparu aussitôt.

Souvenirs de Taleb l'Enragé, un personnage de Plume Synthétique
Taleb l’Enragé – Figurine imprimée par https://www.heroforge.com/

Les brimades

Taleb était encore le petit nouveau de la bande des Phonèmes de Harujdin, et en besoin de faire ses preuves. On tendait à lui assigner les tâches ingrates, et les remarques pleuvaient sur le fait qu’il n’était pas complètement humain. Impulsif, le jeune Sanguin répondait aux brimades avec violence, et se retrouvait généralement au tapis après avoir engagé le combat contre plus fort que lui.

Un jour, alors que la bande était en train d’explorer un ravin à la recherche d’anciennes tombes à piller, un pan de mur se détacha et une avalanche de sable fondit sur le groupe. Réputé pour son manque de perception, Taleb ne le remarqua qu’au dernier moment. Alors que les autres bandits s’étaient déjà mis à l’écart, son réflexe fut de dégainer son cimeterre et de pousser un cri de rage à l’attention du sable qui l’ensevelit.

Par chance, il s’en tira avec des blessures légères. Le reste de la bande le déterra en riant, et ce jour-là entendit la première mention du nom « Taleb l’Enragé ».

La camaraderie

Les morts étaient fréquents dans la bande, et les nouvelles recrues abondantes. Taleb acquit rapidement de l’ancienneté, s’habituant à sa nouvelle vie. A ce jour, il garde peu de souvenir des hommes et femmes aux côtés desquels il combattit. Déjà à l’époque, il répondait directement aux ordres de leur chef Harujdin le Dominant, un leader charismatique qui à lui seul maintenait la cohésion du groupe. A ses côtés trônait sa compagne Elijda, qui faisait également office de figure d’autorité. Les hommes tendaient à blaguer à leur propos en se demandant qui dominait qui.

En tout temps, la bande comprenait une cinquantaine d’individus. Une bonne ambiance y régnait durant les premières années, mais devint sensiblement plus malsaine alors que Harujdin semblait suivre une cause dont lui seul avait connaissance.

Le chien de garde

Le rôle de Taleb était clair : servir du bras armé au chef tout en aboyant des ordres d’attaque. Lorsqu’on le lâchait sur une cible, il la réduisait en charpie sans hésitation. Désormais arrivé à l’âge adulte, le Sanguin avait laissé déjà beaucoup de cadavres dans son sillage. Certains appartenaient à tueurs sans vergognes, et étaient d’autres plus innocents. Une jolie prime fut bientôt placée sur sa tête, qu’il considérait comme son plus grand accomplissement. Désormais il était libre d’exprimer ses émotions comme il l’entendait, libre de vivre enfin selon ses envies, aussi longtemps qu’il obéirait à son chef…

Les dernières paroles après le massacre

« Wow Taleb, tu n’y es pas allé de main morte ! », fit un des bandits.

« C’est sûr, j’ai cru une seconde que tu allais m’arracher la tête. », enchaîna un autre. Taleb ne répondit pas et s’éloigna du groupe.

 « Il va bien ?

-Laisse, il a besoin d’un peu de temps pour se calmer.

-Oui, chef. »

Une histoire de Plume Synthétique

Liens de partage

0 Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Taleb l'Enragé - Origine - Plume Synthétique : Personnage Pathfinder - […] Les aventures de Taleb continuent dans la deuxième partie: Souvenirs de Taleb […]

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code