La mer déchirée


Sujet: les désastreuses aventures d’un marin malchanceux.

Date: Décembre 2019


« Le thé est froid et la cantine en désordre, il faudra que je rajoute le rangement à ma longue liste de choses à faire. La motivation me manque, car j’ai peu dormi la nuit dernière à cause des ronflements d’Édouard. Pour ne rien arranger, ma jambe me démange à cause des moustiques – des moustiques en haute mer, quelle poisse !

Bon, c’est pas tout mais il faut que j’aille dans la cale inspecter les fuites. On en a eu de nouvelles hier soir et je ne sais pas combien de temps les planches vont tenir. J’ai dû utiliser les bancs de la cantine pour colmater car c’était le seul bois qu’on avait à bord qui n’était pas encore complètement pourri. Il doit aussi nous rester quelques seaux pour la vidange, mais ça ne va pas arranger mes problèmes de dos.

Ensuite, j’irai sur le pont pour essayer de trouver quelque chose à l’horizon. Ça va faire deux mois qu’on n’a pas vu de nouvelles terres mise à part la dernière : un rocher complètement dépourvu de ressources et entouré de récifs. Je l’aperçois encore à l’horizon. Il faut dire que depuis que cette vague géante a déchiré les voiles, on n’a plus moyen d’avancer correctement. Cette scélérate a même noyé nos gabiers au passage

On a commencé à s’organiser pour ramer à la place, mais le capitaine est devenu fou et a commencé à exécuter les membres d’équipage sous prétexte qu’ils ne voulaient pas partager leurs biscuits. J’ai cassé une pelle sur le crâne du capitaine pour le calmer. Il ne s’est pas réveillé depuis et ses ronflements résonnent sur tous les ponts inférieurs. Il faudra que je pense à l’achever un de ces jours.

Notez que l’équipage est sur les nerfs ces temps-ci ; on n’a pratiquement rien bouffé depuis que les hommes-poissons sont sortis de l’eau et ont prélevé nos vivres comme taxe de passage. Ils ont aussi pris la moitié des matelots et les ont entraînés par le fonds – il semblerait que nos vivres n’étaient pas suffisants.

Le commissaire aurait pu utiliser son livre sur le droit maritime pour leur prouver que c’était de la piraterie. Le problème est qu’il a été frappé à la tête par un morceau de gréement quelques jours plus tôt. C’est que les boules de feu qui tombent du ciel, ça vous met un désordre pas possible dans les mâts et les cordages. Bref, le commissaire est passé par-dessus-bord et depuis, quelqu’un a mangé son livre.

Un marin malchanceux perdu sur une mer déchirée.

Je suis généralement peu du genre à me plaindre, mais à chaque fois que je regarde les vagues trop longtemps, il y a ce visage qui apparaît dans l’eau et me dit que je ne reverrai plus jamais Ithaque. C’est bien gentil mais moi je viens de Rotterdam à la base. J’ai tenté de lui expliquer que c’était un malentendu, mais il me répond par des menaces. Du coup je le laisse dans son délire.

Le ciel s’est enfin dégagé l’autre nuit, brièvement. Je voulais en profiter pour regarder les étoiles et étais incapable d’en reconnaître une seule. Dommage, j’aurais au moins pu savoir par où ramer. J’aimerais bien aussi voir le soleil de temps-en-temps, mais il passe ses journées caché derrière un immense nuage noir et rouge qui me crie dessus à chaque fois que je lève la tête. Tant pis, on fera sans. Après tout, ça ne peut pas être pire que la fois où l’eau s’est solidifiée et que des tentacules en sont sortis pour nous voler les canons – les canonniers aussi, quand j’y pense.

Ah! Je cause, je cause, mais il faut que j’y aille, il y a tant à faire. La vie trouve toujours son petit bonhomme de chemin !

C’est bête mais quand j’y repense, je dirais que ma plus grande erreur a été de laisser ce sabre déchirer ma poitrine. »

Un Marin malchanceux - Une histoire de Plume Synthétique

Note

Cette histoire s’inscrit dans un challenge d’écriture auquel j’ai participé avec des amis, le thème du jour était “Déchirement”. J’espère qu’elle vous a plu. N’hésitez pas à exprimer vos avis en commentaires.

Voir le texte précédent, sur le thème “Invisible”.

Voir le texte suivant, sur le thème “Soldat”.

L’inspiration pour ce texte vient du jeu d’enquête Le Retour de l’Obra Dinn, que je vous conseille fortement.

Liens de partage

0 Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Femme invisible - Au-delà du voile - Plume Synthétique - […] Voir le texte suivant, sur le thème “Déchirement” […]
  2. C'est quoi un soldat? - Plume Synthétique - Histoires, Personnages, Idées - […] Voir le texte précédent, sur le thème “Déchirement”. […]

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code